Pèlerinage à Andovoranto 2022 : arivée de la délégation Albigeoise à Toamasina

Dans le cadre du jumelage entre l’archidiocèse de Toamasina (Madagascar) et le diocèse d’Albi (France) et en vue de l’annuel pèlerinage à Andovoranto, la délégation Albigeoise est bel et bien arrivée à Tamatave, le mercredi 29 Novembre 2022. Elle est composée de trois membres dont Christian CALMELS qui effectue déjà son deuxième pèlerinage à Andovoranto en espace de trois ans, et le couple Jean Pierre et Jackie VALAT, qui viennent à peine de découvrir l’existence de cette dévotion et le jumelage entre nos deux diocèses.

A peine arrivée, ils ont déjà effectué deux programmes de leur agenda très chargé. Cela a débuté par la visite de l’institution Nicolas Barré à Andranomadio (Toamasina), dirigée par la congrégation des Sœurs de la Providence de Rouen, qui entretient une étroite relation avec cette délégation. Celle-ci est accueillie chaleureusement par tout le personnel de cet établissement ainsi que par la présence des centaines d’élèves qui a suscité l’émotion des visiteurs. Une séance de partage a été faite pour consolider cette fraternité vivante entre les deux entités.

Après cette visite, une rencontre a été faite avec les membres du comité de jumelage à Toamasina, dans la cathédrale Saint Joseph. Lors des échanges, ces Albigeois ont grandement souligné l’immense effort effectué par le comité malgache à faire connaitre Monseigneur Henri de Solages et son gèle apostolique. Ils ont mis en avant la ferveur dans la foi des Malgaches malgré leur pauvreté.

A titre de rappel, Mgr Henri de SOLAGES arrive au port de Tamatave le 17 juillet 1832. Il n’a pas fait de travail remarquable mais sa ténacité et sa persévérance demeurent de très bons exemples pour ses successeurs. Ces derniers réussiront à aller plus loin. Mgr Henri de SOLAGES s’est éteint le 08 décembre 1832 de faim, de soif et du paludisme à Andovoranto. Tout cela, parce qu’il a été stoppé dans sa course et écroué par la Reine RANAVALONA I et COROLLER, le Gouverneur de Tamatave. C’est de là que sont nés l’annuel pèlerinage sur cet endroit et le jumelage entre l’archidiocèse de Toamasina et le diocèse d’Albi qui militent ensemble en faveur de sa canonisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *