ODDIT: les projets en cours d’exécution

  • En partenariat et financé par CRS, l’ODDIT œuvre dans les projets de « ZARA RANO », « RANO WASH ». Pour le Projet ZARA RANO, l’objectifest d’améliorer l’accès à des services d’eau potable et durables de la population dans les zones rurales de la région d’Atsinanana ; tandis que pour le Projet RANO WASH, l’objectif est d’augmenter l’accès équitable et durable aux services WASH afin de maximiser l’impact sur la santé et la nutrition humaines et préserver l’environnement.

 

  • Le Projet SPICES FY21, est un projet devant contribuer à l’amélioration du bien-être des ménages et des communautés de petits exploitants agricoles de la Région Est de l’Ile par leur savoir-faire et de se dépasser les incongrues de la vie. Le projet les servira de plusieurs manières : restaurer les terres grâce à la production agroforestière ; mobiliser le gouvernement, les entreprises et les collectivités pour améliorer la gérance de l’environnement ; augmenter les opportunités pour les jeunes ; et améliorer l’éducation et la santé des agriculteurs.

 

  • Le Projet TOLOTANANA, c’est la suite du Projet : « Appui à l’humanisation du milieu carcéral de Toamasina ». Tolo-tanana se propose pour but d’améliorer l’accès à la Justice et aux services de base, pour la couche vulnérable de la population dans le Diocèse. Il se répartit en trois volets : un centre d’écoute où l’on acquiert des conseils et des orientations dans les démarches administratives – un bureau de pôle anti-corruption pour sensibiliser la population – et un bureau pour soutenir les détenus dans les maisons carcérales. Ce projet en cours d’élaboration sollicite la participation des personnes de bonne volonté dotées d’un savoir-faire, des cadres des entreprises et d’autres qui aimeraient contribuer à l’impartialité des activités en milieu carcéral.

 

 

  • Le Diocèse de Toamasina avec l’ODDIT travaille actuellement pour un Projet d’accompagnement des jeunes femmes enceintes vulnérables dans le quartier de Betainomby. Les objectifs sont de les accompagner durant les dernières phases de leur grossesse et aussi de limiter les risques pour l’enfant à naitre chez les jeunes femmes enceintes vulnérables dans le quartier de Betainomby.

 

  • Dans de ces activités socio-humanitaire, l’ODDIT intervient aussi dans un projet Fille-Mère dont l’intitulé est : Réinsertion socio-économique des jeunes filles en difficulté dans le Diocèse de Toamasina. Cette action est menée pour aider les jeunes filles en situation difficile à retrouver une autonomie sociale et financière grâce à des diverses formations soutenues par le projet avec l’aide des religieuses et des professionnels.

 

 

  • Dans l’aide des pauvres et des plus démunis, l’Eglise étant mère de ces vulnérables, a mis en place un projet de nutrition pour les enfants. Nommé : Projet de renforcement nutritionnel des enfants vulnérables dans les paroisses de la ville de Toamasina, le diocèse de Toamasina a réalisé du mois de Juin à Septembre de cette année 2021, un projet de soutien, pour les enfants vulnérables. Ainsi, neuf paroisses ont pu bénéficier de cet apport nutritionnel dont les suivantes : Paroisse Saint André KIM (Botanique), Saint Jean (Morarano), Saint Paul (Mangarivotra), Saint Jean XXIII (Andranomadio), Saint Jean-Baptiste (Analankininina Dépôt), Saint Eugène de Mazenod (Tsarahonenana), Sainte Thérèse (Salazamay), Saint Jacques Berthieu (Tsararivotra) et Saint Louis de Montfort (Tanamakoa). Le résultat de ce projet a dépassé l’objectif qu’il s’est proposé : en effet 507 enfants ont pu bénéficier de cet appui nutritionnel pendant trois mois, pour 41 séances de distributions, en trois (3) fois par semaine. Ainsi 20787 repas équilibrés ont été servis.

 

  • Pour préserver la santé et la sécurité de la population, un projet spécifique a été lancé pour lutter contre la pandémie que le monde entier traverse en ce moment. Ce Projet est la promotion et la réalisation des vaccinations COVID-19. L’objectif est d’augmenter le nombre de la population sensibilisée et vaccinée contre le Covid 19 dans la région Atsinanana.

Tous ces projets et initiatives sont pour la plupart financé par des bienfaiteurs tel que MISEREOR. L’ODDIT en est l’initiateur et n’intervient que dans la réalisation de l’aide et l’appui des populations vulnérables dans la ville de Toamasina.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *