Pèlerinage 2020 à Andovoranto

Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.Matthieu 5, 48

Quelle profonde rencontre fraternelle ce pèlerinage !!

Cette année encore, de nombreux pèlerins viennent de vivre ce temps fort de prière et de partage dans le paisible village d’Andovoranto. 2300 personnes venues de toutes les paroisses et districts du diocèse se sont retrouvées pour prier, chanter, remercier, implorer et redire leur reconnaissance à  Monseigneur Henri de Solages d’avoir gardé une Espérance toujours vivante dans les épreuves et accepté tant de souffrances pour la mission de Madagascar.

S.E Le Cardinal Désiré TSARAHAZANA, Archevêque de Toamasina

Le thème de cette année, tiré de l’Evangile de Matthieu  chapitre 5,  verset 48  Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait rythmera les différents temps du programme. UN merci particulier est adressé à toutes les équipes d’animation qui -depuis les départs dans les paroisses d’origine jusqu’aux représentations durant la nuit, en passant par la liturgie- ont permis à cet esprit de prière et d’évangélisation de toucher tous les cœurs.

La nouveauté cette année, proposée par la commission « Jumelage » sera une présentation lue de la vie de Monseigneur Henri de Solages suivie d’une présentation visuelle des liens tissés avec le diocèse d’Albi. Malheureusement, le diocèse d’Albi n’a pas pu envoyer de délégation à cause de la fermeture des frontières et l’absence de vol, mais la communion fraternelle entre les deux diocèses est bien réelle et présente, dans le moment fort de l’Eucharistie bien sûr (à Madagascar ET en France!) , mais aussi à chaque étape du pélerinage jusque dans les prières dans les  bateaux du retour où un chapelet a été dit en français à l’intention du diocèse d’Albi !

Monseigneur Désiré Tsarahazana redira qu’à l’exemple de Monseigneur Henri de Solages, « avec la FOI on arrive à réaliser l’impensable. »

Il réinvite chacun à devenir saint. « N’ayons pas peur de demander à Dieu de devenir saint. Un saint n’est pas une personne sans tâche, sans faute, sans péché, incolore et inodore mais c’est quelqu’un qui sait demander pardon à Dieu, quelqu’un qui est capable de changement. » Avec des exemples concrets, Monseigneur Désiré explique « qu’il faut savoir parfois pleurer notre infortune, savoir dire notre vie, savoir dire « je suis malade ».Le Seigneur nous envoie son Esprit Saint pour vaincre le mal et devenir saint. »

Ce Week End rappelle à chacun que « nous sommes tous pèlerins sur cette terre. Nous n’amènerons rien d’autre au ciel que ce que nous avons planté ici bas, avec Jésus Christ, c’est à dire l’esprit d’amour, de fraternité, d’humilité et de reconnaissance. C’est l’esprit authentique de chrétienté que Monseigneur Henri de Solages a voulu apporter à Madagascar. » (Propos de Monsieur Pacôme)

Tous les pèlerins rentreront fortifiés et heureux, le flambeau de la mission à la main. La foi est un trésor à partager autour de nous, à notre prochain, c’est à dire celui qui est tout proche. Le Vicaire Général a conclu cette édition 2020 en invitant d’ores et déjà les foules pour l’édition de l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *