PRESENTATION GENERALE DES GRAND SEMINARISTES DU DIOCESE DE TOAMASINA

Nécessité de vocation :

Nous avons besoin de prêtres : où les trouverons-nous ? Quels sont, parmi les fidèles, ceux qui peuvent être prêtres ? A cette question, nous répondrons : pour être prêtre, il est nécessaire d’avoir la vocation. Il est à noter que, le sacerdoce n’est pas un métier qu’on embrasse par intérêt ou par ambition. Non. C’est une fonction noble et, pour y aspirer, il faut une vocation, c’est-à-dire un appel directement de notre Seigneur Jésus. Ce qui fait que la vocation est une condition sine qua non pour être prêtre. Alors si le candidat au sacerdoce est apte à exercer dignement les fonctions ecclésiastiques, il doit avoir également une intention droite. Cela nous permet de dire qu’il faut désirer le sacerdoce non par amour des honneurs, de la fortune ou de quelque avantage humain, mais par amour de Dieu et pour le salut des âmes.

Étapes de formation à suivre :

Ici nous allons parler du Séminaire.

- Petit Séminaire à Androranga :
Conduire un enfant jusqu’au sacerdoce n’est pas une tâche facile. C’est pourquoi l’Eglise a fondé des Petits Séminaires, c’est-à-dire des maisons d’éducation où l’on ne reçoit que des jeunes garçons qui se préparent au sacerdoce. Pour le cas du diocèse de Toamasina, nos Petits Séminaire sous le nom de « Saint Paul » accueillent actuellement 39 séminaristes. Et quatre éducateurs assurent la formation de ces jeunes.

- Séminaire propédeutique à Fénérive-Est :
Suite à l’exhortation post-synodale sur la formation des prêtres, publiée par Jean Paul II en 1992, intitulée Pastores dabo vobis, le Saint Père a recommandé de mettre en place d’une année appelée « année propédeutique » pour permettre aux jeunes bacheliers de devenir prêtres, de discerner et de fonder spirituellement leur vocations sacerdotale. Pour le cas du diocèses de Toamasina, les six jeunes propédeutes suivent leur formation à Fénérive –Est car c’est de là que l’Archidiocèse-Est fonde le Séminaire propédeutique.

- Séminaire philosophat à Moramanga :
Comme vous le savez, la formation du clergé commence dans les Petits Séminaire. Elle continue et s’achève surtout dans les Grands séminaires. La philosophie est une étape de formation à suivre pour ceux qui veulent être prêtres. Cela permet aux jeunes d’examiner sérieusement leurs marques de vocations. Au total, 14 séminaristes du diocèse de Toamasina suivent leur formation au grand séminaire St Jean Marie Vianney à Moramanga

- Séminaire theologat :
Au grand séminaire, les séminaristes étudient également la théologie après avoir effectué deux années de régence. Pour le cas de diocèse de Toamasina, les six jeunes suivent leur formation Théologique à Antananarivo car l’Archidiocèse-Est n’a pas encore un séminaire théologat.

Ceci dit, les grands séminaristes du diocèse de Toamasina comptent actuellement 34 (année 2016) dont :
- 6 au séminaire propédeutique à Fénérive-Est
- 14 suivent la formation philosophique
- 4 font le stage pendant deux ans
- 6 accèdent à la formation théologique
- 4 attendent leur ordination diaconale (dont l'un est le programmeur de ce site)

Propos recueilli par P. Richard,
Responsable des grands séminaristes
Diocèse de Toamasina