T.A.K.

La Jeunesse ouvrière chrétienne ou TAK (Tanora mpiAsa Kristianina) aurait déjà apparue à l’église Sainte Thérèse de Toamasina dès les années 60. C’est une association de jeunes chrétiens, issus en général de familles modestes, désireux d’améliorer leur mode de vie mais en suivant la ligne de l’Evangile.

Nul ne peut dire la date exacte de son implantation mais l’association a été lancée, presque simultanément, aussi bien à Saint Jean Morarano qu’à Saint Paul Mangarivotra.

C’est un certain M. Georges qui aurait initié l’association en formant les jeunes aux travaux manuels. En changeant de paroisse, par la suite d’aléas de la vie, ces jeunes ont créé d’autres groupes dans de nouvelles paroisses.

Au niveau de la progression, les plus jeunes appartenant aux cadets (ou branche verte) montent ensuite vers la branche Jeunesse Ouvrière chrétienne. Ceux-ci, une fois adulte deviennent des « Iray Aina » ou « une vie ». Depuis 2014/2015, le père Gérard, de Fenoarivo – Atsinanana ne cesse de faire des tournées à Toamasina pour former les trois éléments de cette association, la branche cadette (Imaitsoanala), la branche des jeunes (TAK) et celle des adultes (Iray Aina). Dans l’ensemble, il n’y a pas eu d’événements marquants, mais l’association vit et est toujours bien présente à Toamasina.

Comment a été fondée l’association ?

Joseph Cardjin est né de parents belges le 13 novembre 1882. Il est issu d’une famille modeste et laborieuse. Ainsi il a arrêté ses études très tôt pour commencer à travailler et aider ses parents à élever les enfants. Chaque jour il amenait le repas de son père retenu au travail à l’usine. C’est là qu’il a pris conscience de la misère de ses parents et de ceux qui travaillent avec lui, assujettis pas un horaire rigoureux. C’est à partir de ce moment aussi qu’il se décida à se faire prêtre afin de s’occuper de ces gens. Il en parla à ses parents et plus particulièrement à son père qui lui dit : « Je travaillerai dur afin qu’il y ait aussi un prêtre de famille modeste ». En 1903, pendant que son père agonisait, il prit la résolution suivante : « Si je deviens prêtre, je m’occuperai des jeunes issus de familles modestes ». En 1906, il devint prêtre. Lorsqu’il a pris son poste, la première chose qu’il fit a été de contacter des jeunes et de les visiter afin de mieux cerner leurs problèmes. Joseph essayait de discuter avec eux, de les faire réfléchir par rapport aux difficultés qu’ils rencontraient et d’y trouver des éléments de réponses. Ces mêmes jeunes contactèrent des amis qui avaient des soucis similaires. Ainsi est née la première équipe des jeunes.

Quels sont les objectifs?

Les objectifs sont :
• Amener les jeunes des familles modestes à avoir conscience de leur situation et de pouvoir regrouper ensemble d’autres jeunes en équipes.
• Lutter et combattre contre la misère.
• Arracher jusqu’aux racines tout ce qui oppresse sa vie et celle d’autrui.
• Aider le jeune à prendre conscience qu’il est maitre de son avenir.
• Qu’il est responsable de l’éducation de son foyer et de la société.
• Qu’il devrait faire prendre conscience aux gens sur la nécessité d’améliorer leurs conditions de vie et d’extirper tout ce qui oppresse et qui est injuste.
• Aider les gens à changer de mentalité pour le meilleur afin d’avoir une nouvelle vision de la réalité.

Les moyens.

Tout vient de ce qu’on entend, de ce que l’on voit tout autour de soi et des autres en suivant la démarche suivante :
- Voir : Quelles sont les réalités que l’on vit quotidiennement (concernant le travail, l’étude, la société, l’église, la famille, la nation, etc.)
- Réfléchir La cause profonde de la situation présente, toute personne touchée par cette situation et ses conséquences dans sa vie. On examine en même temps du coté de la foi en faisant une lecture des écritures saintes correspondant à la situation. C’est là qu’on a besoin de l’équipe.
- Intervenir : La mise en pratique de ce qui a été décidé au cours de la réflexion et la prise de responsabilité de chacun vis-à-vis de la distribution du travail.
- Proclamer : Remercier le seigneur pour les travaux réalisés et mettre entre ses mains ce qu’on désire faire. Joindre les efforts, la vie et la foi.
- Evaluer : L’évaluation peut se faire soit directement après le travail réalisé, soit à la fin de l’année, afin de pouvoir toujours plus améliorer ce qui est fait et prendre des leçons sur les efforts à réaliser.
- Remarquer : Chaque année, présenter le travail. Faire l’évaluation suivant la méthode Voir-Juger-Agir

Hiérarchie

Aumônier : Un prêtre
Formateur : Une sœur, un frère ou un laïc
Responsable : Une personne choisie pour être la tête de l’association.
Membres : Toute personne consciente de prendre une responsabilité.
Aspirants : Nouveau recru voulant découvrir l’association.

Les groupes cibles

Qui sont les jeunes ciblés ?
- Les élèves
- Les employés du public, du privé ou indépendant
- Les commerçants
- Les agriculteurs
- Les pécheurs
- Les employés de maison
- Les artisans