IBALITA

Joseph Cadjin est issu d’un milieu modeste et a vécu en Belgique. En 1903, à la mort de son père, Joseph Cadjin, au grand séminaire, s’occupait des ouvriers. Il a vu à quel point ses parents avaient soufferts en voyant les employés de l’usine. Il revoit en esprit toute la misère de sa famille. Travailler dans les usines était un supplice pour les jeunes de sa paroisse. Joseph est un homme de travail et de volonté. C’est en 1912 qu’il décide de créer la première association à Bruxelles, suivant une méthodologie précise :
• Voir
• Juger
• Agir

Au début, c’est la JOC qu’il a mis sur pieds, mais plus tard, lorsque les jeunes sont devenus adultes, il a créé le « IRAY AINA » soit « une vie ». En même temps, il créé la branche IBALITA « la branche cadette ». Monseigneur Albert TSIHOANA, ancien archevêque de Diego-Suarez, a vu l’importance de cette association dans l’éducation des jeunes, des enfants et des adultes. Aussi a-t’il inculquer dans le mouvement une méthodologie de travail consistant à voir, juger et agir.

C’est dans le diocèse de Diego-Suarez qu’a commencé ce mouvement, à partir de 1971 et s’est répandu à travers toute l’île. Actuellement de nombreux diocèses ont adopté cette association subdivisée en trois branches :
- La branche cadette pour les enfants (IBALITA)
- La TAK (JOC) pour les jeunes
- IRAY AINA pour les adultes

Ses débuts dans le diocèse de Toamasina

Les sœurs de la congrégation des filles de la Sagesse, des filles de Marie de Saint Denis de la Réunion, et des sœurs Cœur Immaculée de Marie de Diego-Suarez ont été les promotrices de ce mouvement. Il a été initié en 1979 lors d’un compte rendu de l’assemblée générale de la jeunesse étudiante chrétienne (TAMPIKRI). Les sœurs y ont décelé M. Laurent TIDA comme un éventuel animateur pour l’association IBALITA. Aussi en 1980, ils ont mis sur pied cette association en la paroisse Sainte Thérèse, et à travers le diocèse de Toamasina. Aidées de quelques laïcs, comme Laurent TIDA, Armand RATSARA et Adolphe, les sœurs ont pu étendre le mouvement à travers tout le diocèse.

Les paroisses et les écoles où existe l’association.


• Paroisse Saint Thérèse en 1980.
• Paroisse Saint Louis Grignon de Montfort en 1983.
• Antsiramandroso en 1982
• Saint Joseph en 1990
• Apostolat de la mer en 1990
• Sacré cœur Vatmandry
• Saint Paul de Mangarivotroa
• Sacré cœur de Toamasina (2000/2001)
• Saint Christophe Ivoloina (2000/2001)
• Ecole Saint Jacques Mangarivotroa
• Saint Jean XXIII en 2012
• Saint François d’Assise Tanandava en 2014
• Saint Pierre Ampasipotsy en 2015

Les aumôniers


Depuis son élection jusqu’en 2000 : Père STEFFINO
2001/2006 : Père Jean MERCI ANDRIAMAHENINA
2007/2008 : Père Marie Joseph FETY RAKOTONIFETY
2009/2014 : Père Jean MERCI ANDIRAMAHENINA
Depuis 2014 : Père Richard FENOMANANA

Equipe Animatrice


M. Judicaël jusqu’en 2001 dans la paroisse Saint Louis de Montfort. Mme. Alidine SOAVELO RAMANANJARA à sainte Thérèse.
M. Simplice olivier TSIANDRONA à la paroisse Sainte Thérèse.
M. Arnaud BENONY à la paroisse Saint Louis
M. A. Jean Désiré HERILALAINA, M. Levoavy, Mme. Blandine à Antsiramandroso
Mme Josée au Sacré Cœur Vatomandry
Mme Albertine RAZAFIGOLY et M. Francis R. à Sainte Thérèse