SUITE DES ACTUALITES

Des volontaires MEP à Toamasina

Arrivées avec les Missions Etrangères de Paris, nous sommes actuellement trois volontaires en mission à Tamatave.
Les MEP regroupent 200 prêtres qui sont envoyés en mission à travers l’Asie et Madagascar.150 jeunes volontaires sont également envoyés chaque année dans ces pays. Le principe des MEP est d’être « envoyé en mission ». Ce n’est pas nous qui choisissons le pays ni la mission. Lorsque nous partons avec les Missions Etrangères de Paris, nous acceptons de donner de notre temps et de notre personne dans la mission que l’on nous confie sous la bienveillance de Marie et des communautés qui prient pour nous depuis la France. A Tamatave, nous sommes accompagnés par un père MEP, le père Thomas – économe du diocèse depuis 2 ans.
Amicie, fraîchement arrivée depuis trois semaines finit sa formation en tant qu’ingénieur en bâtiment. Elle est ici pour une période de sept mois jusqu’au mois de décembre pour aider dans la construction des bâtiments appartenant au diocèse.
Ariane présente ici depuis le mois d’Octobre et pour une période d’un an aide le père Thomas dans ses missions à l’économat du diocèse. Elle donne également des cours de catéchisme le samedi.
Hedwige est ici depuis 9 mois et pour encore 3 mois. Ses missions sont l’enseignement du français dans des écoles primaires et le catéchisme le mercredi et samedi à la paroisse francophone. La joie de la mission et la même foi nous réunissent dans un esprit de rencontre et de partage.

Publié le 2017-06-14

Message de la Conférence Episcopale de Madagascar (13 mai 2017)

Vous trouverez ici le text intégral (en Malagasy) du message de la Conférence Episcopale de Madagascar lors de l'assemblé pléniaire du 10 au 17 mai 2017. La version pdf est disponible dans les archives de ce site web.

Publié le 2017-05-22

Derniers jours à Madagascar pour Jean-Baptiste Crépin !

Séminariste du diocèse d’Albi (sud de la France), il termine son stage de régence passé au petit séminaire Saint Paul Androranga. Arrivé à Toamasina en septembre 2015, il avait bien commencé son stage par les JMJ de Fianarantsoa. Puis, il s’est installé au petit séminaire où il enseigna le français. Il partagea aussi sa mission auprès des prisonniers et des personnes handicapées de la maison de la Charité. Mais son séjour ne se limita pas à la ville de Toamasina. Durant le mois d’Août 2016, il participa à une rencontre du FET à Masomeloka où il prolongea son séjour en brousse jusqu’au JMJ diocésaines de Vatomandry. Heureux d’avoir donné de son temps et de sa personne, il n’a qu’un regret, celui de ne pas avoir pu s’investir d’avantages et mieux encore. Mais c’est un encouragement et une motivation de revenir pour servir l’Eglise de Toamasina dans le cadre du jumelage qui unit notre diocèse au diocèse français d’Albi.

Publié le 2017-05-18

Invitation

Mgr Désiré TSARAHAZANA, l'Archevêque de Toamasina,
vous invite cordialement à venir rehausser de votre présence,
"la Bénédiction de la nouvelle maison de la Radio Catholique Masôva (RCM),
sise à Androranga, qui aura lieu le jeudi 25 mai à 16h30.
A la fin de la cérémonie, vous êtes conviés au verre d'amitié qui se tiendra à la grande salle du petit séminaire.

Publié le 2017-05-07

Journée mondiale de prière pour les vocations (07 mai 2017)

Comme chaque année, l’archidiocèse de Toamasina n’a pas manqué de célébrer la journée mondiale de prière pour les vocations et la fête du Bon Pasteur. La messe a été présidé par le Révérend Père Jean Aimé RAKOTOARIMISY, Vicaire Général, honorée par la présence de nombreux prêtres de l’archidiocèse de Toamasina, les autorités de la ville, ainsi que les fidèles chrétiens qui sont venus très nombreux et dont le nombre ne cesse d’accroitre chaque année. « Jésus Christ est le Bon Berger qui donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10, 11), tel est le thème développé tout au long de la célébration, et lors de son homélie, le Père Vicaire Général a souligné l’importance du rôle de Jésus Christ Bon berger car lui seul connait ses brebis. Il est l’unique portail à travers lequel les brebis entrent dans l’enclos. Il souligne à l’occasion, que pour y rester, les brebis devront lire quotidiennement la Parole de Dieu, prier constamment, et recevoir et vivre les sacrements.
On a célébré également, lors de cette journée, la 54è anniversaire du Petit séminaire Saint Paul Androranga, dans lequel 37 séminaristes y font leur formation, au cours de cette année académique 2016-2017. Après la messe a eu lieu un repas familial et La journée de 07 mai 2017 a été clôturée par une prestation des différents chorales et mouvements au sein de l’Eglise catholique de la grande ville de Toamasina, ainsi que celle des petit séminaristes d’Androranga. (RAZAFINTSALAMA)

Publié le 2017-05-15

Messe à Fatima : le Pape bénit les personnes malades

(RV) À la fin de la messe de canonisation Saint François Marto et Sainte Jacinthe, sous les arcades de la basilique Notre-Dame-du-Rosaire à Fatima, le Pape François est allé bénir les personnes malades. Des enfants et adultes, en fauteuils roulants pour beaucoup, accompagnés des hospitaliers du Sanctuaire. Il leur a rappelé que dans leur souffrance et leurs blessures se cache Jésus, comme il est «caché mais présent dans l’Eucharistie», car Il «sait ce que signifie la douleur, il nous comprend, nous console, et nous donne la force».
Cent ans après être apparue à Fatima, aujourd’hui la Vierge Marie répète à tous la demande qu’elle a faite aux pastoureaux : «Voulez-vous vous offrir à Dieu ?». Le Saint-Père donne la réponse : «chers malades, vivez votre existence comme un don et dites à la Vierge, comme les pastoureaux, que vous voulez vous offrir à Dieu de tout votre cœur». Car avec leur maladie, ils sont des témoins du Christ qui a souffert et ont une vraie place au sein de l’Église. «Ne vous considérez pas seulement comme des destinataires de solidarité caritative, mais sentez-vous pleinement participants de la vie et de la mission de l’Église» leur a lancé le Pape. Il les a invité à offrir à l’Église leur «présence silencieuse mais plus éloquente que beaucoup de paroles», leur «prière, offrande quotidienne de leurs souffrances». Accepter avec patience et joie leur conditions «est une ressource spirituelle, un patrimoine pour toute communauté chrétienne. N’ayez pas honte d’être un trésor précieux de l’Église» les a assuré le Saint-Père.
Il les enfin appelé à confier leurs douleurs, leurs souffrances, leur fatigue au Saint-Sacrement que le Pape a présenté devant les malades à la fin de la messe de canonisation.

Publié le 2017-05-15

Le Pape ordonnera dix nouveaux prêtres dimanche 7 mai

(RV) À l’occasion de la 54e journée mondiale de prière pour les vocations, le dimanche 7 mai 2017, le Pape François ordonnera dix prêtres dont six du diocèse de Rome. C’est ce qu’annonce le Vicariat de Rome ce mercredi 3 mai. Le Pape présidera ainsi à 9h15 la messe d’ordination en la basilique Saint-Pierre. A ses côtés, se trouvera notamment le cardinal vicaire Agostino Vallini qui célébrera le vendredi 5 mai une veillée diocésaine pour les vocations en la basilique de Saint-Jean-de-Latran.
Quatre des prêtres ordonnés dimanche viennent du Séminaire pontifical romain majeur. Deux autres viennent du Collège diocésain missionnaire de Rome « Redemptoris Mater ». Les quatre autres diacres sont italiens (des Pouilles ou de Campanie), péruvien et azerbaïdjanais. (XS)

Publié le 2017-05-04

Le pape ne veut pas de téléphone portable à table

Pas de téléphone portable à table ! Le pape François, en visite ce vendredi pour la première fois dans une université publique de Rome, a recommandé, notamment aux jeunes, de cesser de parler avec leurs téléphones portables lorsqu'ils mangent en famille.
«Quand on est à table, qu'on parle avec un autre sur son téléphone, c'est le début de la guerre car il n'y a pas de dialogue !» a lancé le pape, en improvisant un discours de trois quarts d'heure devant un auditoire attentif et enthousiaste de l'université Roma Tre. «Quand je ne suis pas capable de m'ouvrir aux autres, de respecter les autres, de dialoguer avec les autres, la guerre commence», a-t-il insisté. Pour lui, l'université est d'ailleurs l'endroit par excellence pour «dialoguer», «faire un chemin ensemble, sans crier, sans insulter, chercher la vérité, la bonté et la beauté».

«Baisser le ton, parler moins, écouter plus»
«Tant de fois, nous oublions à la maison de dire bonjour, on dit ciao ciao, ces saluts anonymes», a déploré le pontife argentin, en constatant en outre que dans la rue la normalité est de «s'insulter» avec des inconnus. «Nous avons besoin de baisser un peu le ton, parler moins et écouter plus», a-t-il préconisé, notant que «le dialogue qui rapproche les coeurs» constitue «un médicament contre la violence». «Le même phénomène s'observe tant de fois durant les campagnes électorales : avant que l'autre ne finisse de parler, la réponse arrive déjà !» a poursuivi le pape argentin.
Le pape François a aussi critiqué devant les étudiants «une économie liquide», basée davantage sur des transactions virtuelles que sur des emplois réels. «Les jeunes ne peuvent pas travailler, ils ne savent pas quoi faire», a-t-il constaté, en décrivant les «terribles» conséquences du chômage : dépendances, suicides, voire le passage à un acte terroriste «pour faire quelque chose qui donne un sens à ma vie».

Publié le 2017-05-05

Célibat des prêtres : le pape François envisage l'ordination d' hommes mariés (source AFP)

François estime qu'il faut «réfléchir» à la possibilité d'ordonner des hommes d'âge mûr mariés et impliqués dans l'Eglise.
Voilà des propos qui devraient réactiver le très sensible débat autour du mariage des prêtres. Le pape François a estimé dans une interview au journal allemand Die Zeit parue jeudi, qu'il fallait «réfléchir» à la possibilité d'ordonner des «viri probati», terme latin faisant référence à des hommes d'âge mûr impliqués dans l'Eglise et mariés. «Nous devons aussi déterminer qu'elles seraient leurs fonctions, par exemple dans des localités reculées», a-t-il détaillé, rendant un peu plus concret ce projet qu'il mentionne depuis plusieurs années.
Beaucoup dans l'Eglise estiment, face à la pénurie de prêtres dans de nombreux pays, qu'il faudrait ouvrir une nouvelle filière : à côté des prêtres faisant voeu de célibat lors de leur ordination, ils recommandent d'ordonner ces «viri probati», hommes mariés, ayant du temps en raison de leur retraite, et ayant fait la preuve d'un long engagement dans l'Eglise. Ces catholiques désireux de se mettre au service de l'Eglise ont aujourd'hui la possibilité de devenir diacres, mais pas prêtres.

François reste inflexible sur les séminaristes
A plusieurs reprises, le pape argentin avait déjà affirmé que l'interdiction de l'ordination d'hommes mariés n'était pas un point de doctrine intangible. Avant lui, Benoît XVI avait déjà affirmé que ce n'était pas un dogme, comme l'est par exemple la foi dans la résurrection du Christ.
En revanche, le souverain pontif a maintenu que permettre aux séminaristes de choisir ou non le célibat, n'était «pas la solution». ( Leparisien.fr avec AFP)

Publié le 2017-05-05

La messe chrismale 2017

Cette année, la messe chrismale aura lieu le 05 avril 2017 à 18h00, à la paroisse Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus Foulpointe. La messe chrismale, du grec khrísma qui veut dire huile ou onction, est la cérémonie au cours de laquelle l'Evêque consacre le Saint chrême. Cette huile sert pour les baptêmes célébrés lors de la Vigile pascale et tout au long de l'année liturgique pour les sacrements de baptême, confirmation et ordre. Ce sera aussi l'occasion pour les prêtres qui travaillent dans l'archidiocèse de renouveler leur voeu sacerdotal. La concélébration entre l'archevêque et les prêtres sera le signe vivant de la fraternité des prêtres dans l'archidiocèse.

Publié le 2017-03-16

Lire la suite des actualités