SUITE DES ACTUALITES

Echo du pèlerinage à Andovoranto 02 – 03 décembre 2017

Cette année, le traditionnel pèlerinage à Anodovoranto a été marqué par deux évènements majeurs : le visite du S.E Mgr Paolo Rocco GUALTIERI, Nonce Apostolique à Madagascar et l’ordination diaconale, par cet archevêque, des Frères ANDRIAMAMONJINIRINA Tantely Odilon, IANGY Marius Félix, YVY Serge Julien, sans oublier la présence de S.E Mgr Jean LEGREZ, Archevêque d’Albi qui a honorer tout l’évènement.
Il débute le 02 décembre par la bénédiction et l’inauguration de la maison d’accueil, nouvellement construite, fruit de la collaboration avec le diocèse d’Albi, suivi de la messe présidée par S.E Mgr Désiré TSARAHAZANA, Archevêque de Toamasina. Après le diner, une veillée de prière a eu lieu pendant laquelle les ordinands ont effectué un témoignage dans lequel ils racontaient leur milieu familial, l’histoire de leur vocation, et surtout leur devise et la raison pour laquelle ils les ont choisis. Tout cela est intercalé par un partage de chaque paroisse et district dans le diocèse de Toamasina, dont le thème de cette année est FOI ET MISSION. La veillée de prière est clôturée par l’adoration vers 04h30 du matin.
La messe du dimanche 03 décembre, pendant laquelle avait eu lieu l’ordination diaconale, a été présidée par S.E Le Nonce Apostolique à Madagascar. Dans son homélie, il s’adressait tout particulièrement aux trois nouveaux diacres en leur précisant l’importance de leurs missions et surtout les caractères exigés pour les accomplir.
Dans son discours, S.E Mgr LEGREZ a souligné l’importance de ce pèlerinage et surtout, a partagé sa joie et ses émotions après avoir célébré une messe en face de la mer, un moyen qui a permis au Mgr Henri de SOLAGES, un Albigeois, de faire entrer la religion catholique dans le diocèse de Toamasina, et qui est mort à Andovoranto. Et c’est par son « martyr » que la foi a pu germer et se développer dans notre diocèse. C’est le fondement du jumelage entre nos deux diocèses : Toamasina et Albi.
La célébration eucharistique est suivie par un repas familial avec les autorités ecclésiales et civiles de la région, ainsi que les familles des nouveaux diacres.
Prions Dieu afin que le sacrifice et le « martyr » du Mgr Henri de SOLAGES augmente toujours en nous la foi et fait prospérer le règne de Dieu dans nos deux diocèses respectifs et plus particulièrement fortifie le lien qui les unis.
Diacre Tantely

Publié le 2017-12-05

Pèlerinage à Andovoranto et visite du Nonce Apostolique dans l’archidiocèse de Toamasina

Notre archevêque Mgr Désiré TSARAHAZANA a le plaisir de vous informer, par le présent avis, que le pèlerinage annuel à Andovoranto aura bientôt lieu le mois de Décembre 2017. Voici les détails du programme :
- Samedi 02 décembre :arrivée des pèlerins
16H : accueil du Mgr Le Nonce Apostolique
18H : Messe
20 H : Veillée de prière

- Dimanche 03 Décembre :
04H30 : Adoration
08H00 : Messe

La messe du dimanche 03 décembre sera présidée par S.E Mgr Paolo Rocco GUALTERI, Nonce Apostolique à Madagascar, co-présidée par S.E Mgr Désiré TSARAHAZANA, archevêque de Toamasina et S.E Mgr Jean LEGREZ, archevêque d’Albi, pendant laquelle les trois frères suivants seront ordonnés diacre :
- ANDRIAMAMONJINIRINA Tantely Odilon
- IANGY Marius Félix
- YVY Serge Julien
Après le pèlerinage à Andovoranto, le Nonce Apostolique poursuit sa visite dans le diocèse selon le calendrier suivant :
- 05 décembre : Mahanoro
- 06 décembre : Ilaka-Est et Vatomandry
- 07 décembre : Brickaville
- 08 – 10 décembre : Toamasina, et une messe sera célébrée le 10 décembre à l’Eglise St Jean XXIII Andranomadio pour clôturer sa visite dans le diocèse.

Publié le 2017-11-02

Conseil pastoral 2017

Tous les représentants des entités de l’église catholique du diocèse de Toamasina se sont retrouvés au Petit séminaire Saint Paul Androranga le 9 au 11 septembre 2017. C’est une réunion qui consiste à réfléchir sur la vie pastorale du diocèse. Cette rencontre était dirigée par l’excellence Monseigneur Désiré TASARAHAZANA, archevêque de Toamasina.
Le premier jour à savoir le 9 septembre 2017 était consacré à l’introduction des attentes et des objectifs de la réunion, de la projection du résultat des enquêtes réalisées en amont de cette réunion auprès des paroisses et des districts, suivie d’une concertation par groupe. En effet, les assistants étaient divisés en onze groupes. Chaque groupe avait un thème à discuter qui aboutissait à une restitution.
Le dimanche 10 septembre 2017, la journée a commencé par la reprise de l’activité en groupe puis la restitution de celle-ci.
Le lundi 11 septembre 2017, c’est le dernier jour qui était réservé pour le résumé des échanges et le renouvellement du bureau du Conseil Pastoral du Diocèse.

Nandritra ny hateloana, ny 9 ka hatramin’ny 11 septambra 2017 dia nifamotoana teo amin’ny Seminera Zandriny Md Paoly Androranga ireo solontenan’ny hery velona eo anivon’ny diosezy izay notarihan’ny Eveka Désiré TSARAHAZANA, izay mitantana ny diosezy. Ity fihaonana ity dia fotoana handinihana manokana ny fiainan’ny Diosezy.
Ny andro voalohany, sabotsy 9 septambra 2017, dia voatokana nanaovana ny teny fampidirana sy nampitana ny vokatry fanadihadiana izay natao eto anivon’ny paroasy sy ny distrika ary nofaranana tamin’ny asa isaky ny vaomiera. Notsinjarana ho vaomiera 11 ireo mpanatrika ka samy nanana lohahevitra nofakafakaina daholo.
Ny alahady 10 septambra 2017 dia nitohy tamin’ny fifanakalozan-kevitra isam-baomiera ary notohizana tamin’ny fanolorana ny vokatry ny asan’ny vaomiera hatramin’ny folakandro.
Ny alatsinainy 11 septambra 2017, izay andro farany amin’ny fihaonana dia nandravonana ireo hevitra sy nanavaozana ny biraon’ny filan-kevitra pastoralin’ny diosezy.

Publié le 2017-10-18

Jubilée d’argent sacerdotal du Révérend Père Didona

Le mardi 15 aout 2017, le père Didona TOMBOZAFY, curé de la paroisse de Saint Jean Morarano (Toamasina), a fêté son jubilé d’argent pour 25 ans de sacerdoce. Une messe d’action de grâce a été célébrée ce jour-là.
« Confies-toi en Dieu et demeures à ta place » Telle est la devise du Père Didona tout au long de ses vingt-cinq années de sacerdoce. Voici en quelques lignes, ses parcours depuis son ordination sacerdotale jusqu’à ce jour :
- 15 août 1992 : Ordination sacerdotale à la Paroisse Sacré-Cœur Toamasina
- Octobre 1992 : Vicaire à la Mission Catholique Foulpointe
- Décembre 1992 : Curé du District Tamatave II Nord, Educateur au Séminaire Saint Paul Androranga (Toamasina)
- Septembre 1994 : Directeur du Séminaire Saint Paul Androranga
- Septembre 1995 : District de Mahanoro (secteur miorik’i Mangoro)
- Septembre 1996 : Curé du district de Vatomandry
- Mai 2003 – Octobre 2004 : année sabbatique
- Octobre 2004 : Mission catholique Antanambao Manampontsy
- Octobre 2009 : Diocèse de Chambéry (Savoie – France) Curé des Echelles et des Entremonts, Administrateur de Novalaise
- Novembre 2015 : Paroisse Saint Jean Morarano Toamasina
- 15 aout 2017 : Jubilée d’argent à la paroisse Saint Jean Morarano
Prions pour lui afin que la grâce de Dieu l’accompagne toujours dans l’accomplissement de sa mission.

Publié le 2017-08-17

Mgr Désiré TSARAHAZANA rencontre les journalistes catholiques de Toamasina

« Vous êtes levain du Royaume de Dieu, vous êtes agents de transformation du Monde », tel est le thème développé par l’archevêque de Toamasina lors de sa rencontre avec les journalistes catholiques travaillant dans le diocèse. Cette rencontre est le fruit de l’initiative de l’ordinaire du lieu qui a conscience de l’importance du journalisme dans la société actuelle. Il a maintes fois signalé que les journalistes ont pouvoir de modeler la conscience des gens par le seul fait d’informer. Et puisque ces journalistes sont des chrétiens catholiques, l’archevêque n’hésite pas à les inviter d’user ce pouvoir pour le bien de la société, pour le royaume de Dieu. Pour cela, il leur expose quelques conseils du Pape François pour les journalistes :
- L’amour de la vérité : il faut aimer la vérité, non seulement l’affirmer mais aussi la vivre. Comme disait le Pape : « aucune relation ne peut tenir et durer dans le temps si elle s’appuie sur la malhonnêteté » donc « la difficile et nécessaire mission du journaliste est d’arriver au plus près de la vérité des faits et ne pas dire ou écrire en conscience, ce qu’il sait être faux ». Ainsi, faut-il détruire la culture de « fake news ».
- Être professionnel : ne pas soumettre son professionnalisme aux intérêts des uns ou des autres, qu’ils soient politiques ou économiques. Il ne faut pas se contenter de répondre aux préoccupations légitimes d’une catégorie mais avoir à cœur le fait d’être un des piliers d’une société démocratique.
- Respecter la dignité de chacun, car derrière les faits, il y a des hommes et des émotions.
- Promouvoir la paix : nous devons faire en sorte que le journalisme ne devient pas une « arme de destruction » et ne doit pas « nourrir les peurs face aux changements et phénomènes dans la société. Il faut qu’il soit « instrument de construction », « un accélérateur des processus de réconciliation ». « Qu’il sache rejeter la tentation d’encourager l’affrontement, avec un langage qui attise le feu des divisions et favoriser plutôt la culture de la rencontre ».
Dans la séance de partage, certains points sont évoqués par les journalistes concernant leur fonction, à savoir leur sécurité. Certains témoignent des menaces qu’ils ont reçues lorsqu’ils ont voulu dénoncer les injustices. D’autres se plaignent de la censure…
Cette rencontre était aussi un moment de partage d’expériences et demande de collaboration, spécialement dans le cadre de l’amélioration de la station de radio catholique Masôva (RCM).
Tous sont convaincus de l’importance de cette rencontre et envisagent de la perdurer avec une possibilité de collaboration avec les journalistes non-catholiques. (A. Tan)

Publié le 2017-06-30

Reprise du Projet TARATRA

Dans le cadre de la bonne gouvernance minière à Madagascar, le projet TARATRA dans le Diocèse de Toamasina a été mise en œuvre en 2013 et prend fin en Juin 2016.
Après presque une année de suspension, le projet TARATRA reprend son activité. Ainsi la journée du 09 Juin 2017 a été dédiée au lancement officiel de la reprise du projet.
Son Excellence Monseigneur Désire TSARAHAZANA Archevêque de Toamasina a ouvert cette cérémonie vers 10h00, dans la salle paroissiale de la Cathédrale Saint Joseph ; vingt-neuf (29) personnes ont répondu à l'appel.
Monseigneur a apporté un regard sur tout ce qui a été fait antérieurement et sur les perspectives d`avenir du projet. Il appelle ainsi à la collaboration de tout le monde dans ce projet.
Apres l'équipe de Coordination s’est lancée dans la présentation de ses nouveaux membres, mais aussi sur la présentation du projet dans sa globalité. Des nombreuses doléances ont été recueillies durant les échanges :
* Mariage précoce des jeunes files se trouvant près des zones d`extraction
* Abandon de l’école pour travailler dans des mines
* Les orpailleurs ne font pas de déclaration auprès de la commune
* Les routes deviennent impraticables à cause des engins et camions
* Les ristournes ne sont pas encore payées par Ambatovy
Durant la séance de question-réponse, Monsieur le Directeur Interrégional du Mine a apporté des éclaircissements sur les rumeurs qui circules concernant les exploitations illicites, les ristournes, les clés de répartitions de ristourne, ainsi que les différentes phases avant l’exploitation minière.
La réunion de lancement officiel du projet TARATRA s`est clôturé à 11h 35mn et les invités se sont rentrés chez eux.

Publié le 2017-06-16

Des volontaires américaines dans notre diocèse

Hannah Sambor (hsambor@villanova.edu)
My name is Hannah Melanie Sambor and I am from the state of Illinois in the United States of America (USA). I speak English, French, and Ukrainian. In September this year, I will begin my fourth year of undergraduate studies at Villanova University in the state of Pennsylvania in USA. At the University I study Biochemistry and French. I will graduate from Villanova University in May 2018. After graduating, I will intern at a hospital and apply to medical school. In the future, I hope to become a doctor to treat cancer, also known as an Oncologist. I would prefer to practice medicine internationally either in France, Africa, or Eastern Europe.
This summer I am an intern for Catholic Relief Services (CRS). CRS works with Organe de Développement du Diocèse de Toamasina (ODDIT) on the Fararano Project. From June 10th to July 15th, I am working at the office of ODDIT to help improve malnutrition and health, agriculture, natural disaster and shock resistance, potable water availability to rural villages in Madagascar. As a student studying French, I will help the ODDIT office translate official documents in French and English as well as help facilitate communication between my colleagues and fellow students in the ODDIT office. I am very excited to have this experience in Madagascar and learn about its remarkable culture and language! Salama!

Nicole Anderson (Nanders7@villanova.edu)
Hello! My name is Nicole Catherine Anderson and I am from the state of Minnesota in the United States of America (USA). I am 20 years old and I study Business (specifically Finance and Marketing) at a Catholic university in the United States of America (USA) called Villanova University. I have also studied Business in London, England. When I finish my undergraduate degree, I will continue my studies in a Masters of Business Administration (MBA) program. My goal is to work for an international business or organization that helps provide clean water and access to health services for people in poverty.
This is my first time traveling to Africa, and I am here in Madagascar to be an intern for Catholic Relief Services (CRS) from June 10th to July 15th. For the next 5 weeks I will use my studies to help the staff at ODDIT create a business plan for new water points damaged by Cyclone Enawo, and improve the community lending programs for Malagasy entrepreneurs known as Saving and Internal Lending Communities (SILC) . Additionally, I will also volunteer with other parts of the Fararano Project such as distributing seeds to fokotanys and teaching mothers about child nutrition. I am very grateful for the opportunity to stay at l’evêche de Toamasina during my time in this beautiful country!

Maggie Sanborn (Msanbor2@villanova.edu)
My name is Maggie Sanborn. I study at Villanova University in the United States. At Villanova, I study business and economics. I will graduate in May of 2018. I am from the state of Vermont, which is very close to Canada. It is very cold in Vermont year-round. In my free time, I love hiking. I have hiked most of the Appalachian Trail in the state of Pennsylvania.
I am spending two months in Madagascar as an intern with CRS and their partner ODDIT (Organization of Development for the Diocese of Toamasina). I will participate in the Fararano project. Specifically, I will be developing business plans and working with value chains in agricultural projects. I am very excited to be staying at the évêché for my time in Tamatave and to learn Malagasy language and culture. Here is a picture of my trying a coconut in Tamatave!

Publié le 2017-06-16

Des volontaires MEP à Toamasina

Arrivées avec les Missions Etrangères de Paris, nous sommes actuellement trois volontaires en mission à Tamatave.
Les MEP regroupent 200 prêtres qui sont envoyés en mission à travers l’Asie et Madagascar.150 jeunes volontaires sont également envoyés chaque année dans ces pays. Le principe des MEP est d’être « envoyé en mission ». Ce n’est pas nous qui choisissons le pays ni la mission. Lorsque nous partons avec les Missions Etrangères de Paris, nous acceptons de donner de notre temps et de notre personne dans la mission que l’on nous confie sous la bienveillance de Marie et des communautés qui prient pour nous depuis la France. A Tamatave, nous sommes accompagnés par un père MEP, le père Thomas – économe du diocèse depuis 2 ans.
Amicie, fraîchement arrivée depuis trois semaines finit sa formation en tant qu’ingénieur en bâtiment. Elle est ici pour une période de sept mois jusqu’au mois de décembre pour aider dans la construction des bâtiments appartenant au diocèse.
Ariane présente ici depuis le mois d’Octobre et pour une période d’un an aide le père Thomas dans ses missions à l’économat du diocèse. Elle donne également des cours de catéchisme le samedi.
Hedwige est ici depuis 9 mois et pour encore 3 mois. Ses missions sont l’enseignement du français dans des écoles primaires et le catéchisme le mercredi et samedi à la paroisse francophone. La joie de la mission et la même foi nous réunissent dans un esprit de rencontre et de partage.

Publié le 2017-06-14

Message de la Conférence Episcopale de Madagascar (13 mai 2017)

Vous trouverez ici le text intégral (en Malagasy) du message de la Conférence Episcopale de Madagascar lors de l'assemblé pléniaire du 10 au 17 mai 2017. La version pdf est disponible dans les archives de ce site web.

Publié le 2017-05-22

Derniers jours à Madagascar pour Jean-Baptiste Crépin !

Séminariste du diocèse d’Albi (sud de la France), il termine son stage de régence passé au petit séminaire Saint Paul Androranga. Arrivé à Toamasina en septembre 2015, il avait bien commencé son stage par les JMJ de Fianarantsoa. Puis, il s’est installé au petit séminaire où il enseigna le français. Il partagea aussi sa mission auprès des prisonniers et des personnes handicapées de la maison de la Charité. Mais son séjour ne se limita pas à la ville de Toamasina. Durant le mois d’Août 2016, il participa à une rencontre du FET à Masomeloka où il prolongea son séjour en brousse jusqu’au JMJ diocésaines de Vatomandry. Heureux d’avoir donné de son temps et de sa personne, il n’a qu’un regret, celui de ne pas avoir pu s’investir d’avantages et mieux encore. Mais c’est un encouragement et une motivation de revenir pour servir l’Eglise de Toamasina dans le cadre du jumelage qui unit notre diocèse au diocèse français d’Albi.

Publié le 2017-05-18

Lire la suite des actualités